RGPD : impacts et obligations des entreprises

Le RGPD est un cadre juridique qui définit des lignes directrices pour la collecte et le traitement des informations personnelles des individus au sein de l’Union européenne (UE). Le RGPD énonce les principes de la gestion des données et les droits de l’individu, tout en imposant des amendes qui peuvent être basées sur les revenus. Le règlement général sur la protection des données couvre toutes les entreprises qui traitent les données des citoyens de l’UE. Il s’agit donc d’une réglementation critique pour les responsables de la conformité des banques, des assureurs et d’autres sociétés financières.

Se conformer au RGPD

Fondamentalement, presque tous les aspects de nos vies tournent autour des données. Des sociétés de médias sociaux aux banques, détaillants et gouvernements, presque tous les services que nous utilisons impliquent la collecte et l’analyse de nos informations personnelles. Votre nom, adresse, numéro de carte de crédit et plus sont tous recueillis, analysés et, peut-être le plus important, stockés par les organisations. Les violations de données arrivent inévitablement. L’information est perdue, volée ou libérée entre les mains de personnes qui ont souvent une intention malveillante.
Selon les termes du RGPD, les organisations doivent s’assurer que les données personnelles soient collectées légalement et dans des conditions strictes. Les institutions qui les collectent et les gèrent seront obligées de les protéger contre les abus et l’exploitation, ainsi que de respecter les droits de propriétaires de données. Autrement, elles devront faire face à des pénalités pour non conformité.

Les concernés par le RGPD

Le RGPD établit une loi à travers le continent et un ensemble unique de règles qui s’appliquent aux entreprises faisant des affaires dans les États membres de l’UE. Cela signifie que la portée de la législation dépasse les frontières de l’Europe elle-même. Toute activité sur le «sol européen» devra encore se conformer. En clair, Le RGPD s’applique à toutes organisations opérant au sein et en dehors de l’UE qui offrent des biens ou des services à des clients ou des entreprises dans l’UE. En fin de compte, presque toutes les grandes entreprises du monde doivent travailler sur leur stratégie de conformité au RGPD. Il existe deux types différents de gestionnaires de données auxquels s’applique la législation: les «processeurs» et les «contrôleurs». Les définitions de chacun d’eux sont énoncées à l’article 4 du règlement général sur la protection des données. A noter que pour les contrôleurs en particulier, ils seront également obligés de s’assurer que tous les contrats avec les processeurs soient rédigés en conformité avec le R.G.P.D.

Ce que le RGPD signifie pour les entreprises

La Commission européenne affirme qu’en disposant d’une autorité de surveillance unique pour l’ensemble de l’UE, il sera plus simple et moins coûteux pour les entreprises d’opérer dans la région. En unifiant les règles européennes en matière de protection des données, les législateurs créent une opportunité commerciale et encouragent l’innovation. Selon la Commission, la réglementation garantira que les mesures de protection des données seront intégrées aux produits et aux services dès les premiers stades de développement, en assurant la protection des données par conception dans les nouveaux produits et technologies. Les organisations seront également encouragées à adopter des techniques telles que la «pseudonymisation» afin de bénéficier de la collecte et de l’analyse de données personnelles, tandis que la vie privée de leurs clients est protégée en même temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright PC-Express22 2018
Shale theme by Siteturner